Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2007

Votez pour lui !

     C’est un petit théâtre en forme de cabaret, ou l’inverse. Malgré bien des vicissitudes, Laurent Berman et Anne Quesemand le maintiennent vivant et on leur en est reconnaissant. Y passent des spectacles qui débutent, des œuvres qui s’essaient (works in progress), d’autres qui ont déjà tourné en France. On y reste peu de temps, juste celui de se montrer dans la capitale. On y découvre des contes, des chansons, des magiciens, car naturellement tous les artistes rendent le lieu magique.

Pendant quatre soirées, Bruno Allain y donne Inaugurations. A travers les discours du maire d’une petite commune, toute la France se sentira concernée. « Je suis votre maire et vous êtes mes enfants » dit l’élu qui critique « les bouillants législateurs » de la capitale,  lève bien le coude avec ses concitoyens, caresse les joues des petites filles, chante les louanges du progrès et flatte ses adjoints, -« l’admirable secrétaire » ou « l’ancien combattant » - pour qu’ils se tapent le travail technique. Lui, affable, prévenant, très paternaliste, cocardier en diable, « communique » et s’assure de sa réélection. 

ac6714487b4cd70a139e6ba1eec1e524.jpg Ce n’est pas une caricature, le trait est précis, le discours adapté à tous : « mesdames, messieurs, mesdemoiselles, camarades chasseurs, camarades boulistes, chers compatriotes, chers amis », car le maire aime tous  ses administrés et même son adversaire. La commune est une grande famille.

Le maire voit grandir la petite Bernadette, la marie, la retrouve après son divorce et accueille sa fille à la fête des écoles. La roue tourne, mais lui ne change pas. Inaltérable dans sa possession du pouvoir, sympathique et apolitique, pas vraiment concupiscent, mais un peu égrillard, pas vraiment corrompu, mais débrouillard. 

 

  Ce maire ordinaire, Bruno Allain l’a imaginé d’après un « manuel de discours » que la Troisième république, fournissait  à ses élus.  Plus vrai que nature… Allez donc voter pour lui. Faites vite, c’est ce soir à 21 h mais le mandat finit dimanche à 17 h.

copyright de l'illustration: Bruno Allain

Inaugurations

de et par Bruno Allain

Théâtre de la Vieille Grille

Jusqu’au 28 octobre

01 47 07 22 11

11:25 Écrit par Dadumas dans cabaret, Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Cabaret, Théâtre |  Facebook | |  Imprimer