Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2014

Un assassin si doué…

 

 

Pierre-François Lacenaire ? Nous le connaissions grâce aux Enfants du paradis, de Marcel Carné, film dans lequel Jacques Prévert, lui prête ces propos :

   - Lacenaire : Oui, j’ai réussi quelques méfaits assez retentissants, et le nom de Lacenaire a défrayé plus d’une fois la chronique judiciaire. 

   
- Garance (ironique) : Mais c’est la gloire, Pierre-François ! 

   
- Lacenaire : Oui, ça commence. Mais à la réflexion j’aurais tout de même préféré une éclatante réussite littéraire. 

Théâtre, Théâtre de la Huchette, HistoireÀ défaut de connaître le succès par ses œuvres dramatiques ou littéraires, Pierre-François fit « de sa vie une œuvre ». Dans Lacenaire, Yvon Bregeon et Franck Desmedt ressuscitent le personnage qui se disait « assassin par vocation », en s’inspirant de ses Mémoires, révélations et poésies,  écrits par lui-même à la Conciergerie »  et publiés dès 1836.

On sait qu’il eut de longues conversations avec François-Vincent Raspail à la Force et que le jeune républicain se passionna pour Lacenaire qui « avait déclaré la guerre à la société ».  Lacenaire était poète, dramaturge, voleur et criminel.

Un assassin si doué pour le verbe, dérange et séduit. Il réclame la peine de mort, blasphème, méprise le bourgeois, vante la délinquance, ne respecte ni curé, ni père, ni mère, ni philosophe illustre, et récuse toute autorité.

Son procès fut un véritable spectacle. Après son exécution, en janvier 1836, Sa redingote bleue fut achetée comme une relique. Il a exercé une fascination étrange sur ses contemporains. Il a inspiré Gautier, Lautréamont, Stendhal, Dostoïevski, Baudelaire et plus près de nous, André Breton, René Char, Michel Foucault et Guy Debord.

Yvon Bregeon et Franck Desmedt lui redonnent la parole. Franck Desmedt, qui met aussi en scène, incarne un Lacenaire brillant et incisif. Il a le charme ambigu, le maintien élégant de la « criminelle aristocratie ». En face de lui, Frédéric Kneipp, avec un brio superbe, sera Avril, l’acolyte, qui lui, semait des constellations de fautes d’orthographe. Puis, on le retrouve en avocat, puis en procureur, et comme les auteurs ont enfin décrypté le M*** énigmatique des Mémoires, il sera …Mérimée  qui promet : « Mes amis et moi ferons (tout) pour vous relever à vos propres yeux et vous faire rentrer dans la société »[1] mais se contente d’un Discours sur le vertu à l’Académie-Française. Ce discours encadre habilement les scènes à deux qui relatent les méfaits de Pierre-François et soutiennent sa dialectique.Théâtre, Théâtre de la Huchette, Histoire

Sur l’étroite scène, on déplace, on entasse des éléments de décor, des fûts de colonnes, blanches et noires comme chez Buren. Tout se joue en duo serré, dans une langue riche, raffinée, celle d’une France romantique et révolutionnaire, glorifiant ce « beau langage » qui était celui que Jouvet préconisait pour le Théâtre.

Lacenaire peut servir d’exemple. Et la pièce se joue tout l’été avec deux comédiens magnifiques[2].

 

Lacenaire, faire de sa vie une œuvre, de Yvon Bregeon et Franck Desmedt

Théâtre de la Huchette

Du mardi au samedi à 21 h

Jusqu’au 31 août

01 43 26 38 99

 

Photos : © Lot



[1] - Lacenaire Pierre-François, Mémoires.

[2] - Franck Desmet joue en alternance avec Yvon Martin.

 

 

Lacenaire, faire de sa vie une œuvre, de Yvon Bregeon et Franck Desmedt

Théâtre de la Huchette

01 43 26 38 99

Du mardi au samedi à 21 h

Jusqu’au 31 août

 

 



[1] - Lacenaire Pierre-François, Mémoires.

11/12/2012

Jacques LEGRÉ

 

 

Jacques Legré vient de nous quitter.

Je l’avais rencontré en octobre dernier au vernissage de l’exposition dédiée au Théâtre de la Huchette. C’était à la mairie du Ve. Toujours souriant, affable, passionné, jusqu’au bout il s’est consacré à son cher Théâtre de La Huchette, dont il a assuré les fonctions de directeur de 1975 à 1980 avant d’en être le directeur en titre (1981-2003) puis d’en devenir le  Directeur Honoraire (depuis 2004).

théâtre,théâtre de la huchetteÉlève de Julien Bertheau, Jacques Legré était comédien depuis 1961, et il a joué plus de 4 500 représentations de La Cantatrice Chauve de Ionesco en France et à l’Etranger. Il a joué sous la direction de Julien Bertheau, Nicolas Bataille, Marcel Cuvelier, Claire Duhamel, Jacques Sereys, Henri Ronse, Jean Gillibert, Alain Scoff…

Il  a été l’assistant de Nicolas Bataille lors de la mise en scène d’une vingtaine de spectacles (1961-1967). Il devient ensuite l’assistant de Peter Ustinov (1968) pour la mise en scène de Le Soldat Inconnu et sa femme (Lyon, Th. des Célestins et Paris, Th. des Ambassadeurs). Puis il a mis en scène d’Oscar Wilde, Jeannine Worms, Pierre Gripari, Jean Cocteau,  Marie-Claude Grail, Augusto Lunel, Gérard Bonal, Eugène Ionesco, Jean-Claude Sergent, Jean-Paul Daumas…

Administrateur de la COPAT (Coopérative de production audiovisuelle théâtrale), il en fut le  Président Directeur Général de 1997 à 2008, avant d’en être nommé Président-Fondateur en 2008.

Jacques Legré était Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Il avait reçu en 2003 la Médaille Beaumarchais.

Il accueillait avec joie les jeunes auteurs dans son théâtre. Jamais découragé, toujours confiant, il trouvait toujours une bonne raison de croire en l’avenir.

Et il nous proposait d’y croire avec lui.  Qui, aujourd'hui, aura cet optimisme ?


 

21/02/2012

La Huchette en expo

 

 

Depuis 1957, le Théâtre de la Huchette, joue sans discontinuer, deux pièces de Ionesco : La Cantatrice chauve et La Leçon*. théâtre de la huchette,bnfSoit 17 200 représentations « sans compter les tournées. » dans la mise en scène de  Nicolas Bataille pour La Cantatrice, et Marcel Cuvelier pour La Leçon, dans le décor de Jacques Noël. On y joue ensuite un troisième spectacle**, une création. On y fait aussi des lectures d’œuvres inédites***.

Depuis 1965, les comédiens ont créé une société coopérative pour fonctionner dans un système de « sociétaires titulaires, avec suppléants et remplaçant ». Ceci vous rappelle  quelque chose ? Évidemment, puisque c’est calqué sur le règlement de la Comédie-Française !

En 1981, ces comédiens associés, ont racheté le fonds de commerce, et nommé Jacques Legré à leur tête. Ils viennent de faire don de leurs archives à la Bibliothèque nationale. Cécile Obligi et Caroline Raynaud, commissaires de l’exposition font revivre les grands moments d’un parcours exemplaire.

Affiches, programmes, photographies, costumes, éléments de décors, livres de compte, correspondances avec les auteurs, notes de service, théâtre de la huchette,bnftoutes ces traces racontent la vie d’un petit théâtre qui est devenu un lieu tellement mythique, qu’à l’étranger, on croit qu’il est un « théâtre national ».

Mais ce n’est qu’un théâtre privé. Et comme l'aurait souligné Jean-Jacques Bricaire, qui vient de nous quitter : « privé de tout. »

En effet, si nous sommes nombreux à soutenir le Théâtre de la Huchette, il manque encore de moyens pour continuer sa politique de création.

Allez vite voir cette exposition, elle vous montrera  pourquoi, le Théâtre de la Huchette ne doit pas disparaître…

 


 

Le Théâtre de la Huchette

Exposition

Site François-Mitterrand

Galerie des donateurs

21 février- 8avril

 

*Théâtre de La Huchette - 23 rue de La Huchette, 75005 PARIS - tel: 01 43 26 38 99 - fax: 01 40 51 75 34

Envoyez vos dons par chèque libellé à l’ordre de l’Association des Amis du Théâtre de la Huchette, envoyé à l’adresse suivante : ATH - 23 rue de la Huchette – 75005 PARIS

Tout don versé à l’association des Amis du Théâtre de La Huchette ouvre droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66% de son montant pour les particuliers, et à une réduction de 60% sur l’impôt des sociétés pour les entreprises.


**Actuellement : Un banc à l'ombre de Sasha Pairon, mise en scène Véronique Barrault, à 21 h.


*** Entrée libre...  mais réservez  amihuche@free.fr ou 01 42 49 27 97

 

 

 

 

14:02 Écrit par Dadumas dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : théâtre de la huchette, bnf |  Facebook | |  Imprimer