Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2016

Loki, notre ancêtre Viking

 

 

 

 

Théâtre, Etoile du Nord, mythologie, Abbi Patrix, Linda EdsjöJ’aime bien les histoires de dieux. Celle des mythologies étrangères au Dieu chrétien me fascinent puisqu’elles envisagent sereinement le crépuscule et la mort des divinités. Et celles que racontent Linda Edsjö et Abbi Patrix sont merveilleuses.

Il faut dire que leur texte s’inspire des Poèmes eddiques du XIIe siècle, des travaux de Georges Dumézil, Régis Boyer, Kevin Crossley-Holland, Marit Jerstadt et même de J. R.R. Tolkien. On y retrouve les combats des géants et des dieux, les rivalités des uns, les faiblesses des autres, et toujours, des êtres hybrides, qui se transforment pour berner ou séduire.

Vous connaissez certainement Thor ou Odin, mais avez-vous entendu parler de Baldr ? et  surtout de Loki ?

Qui ? dites-vous, Loki, « le parfait miroir de notre ambivalence. » dit Abbi Patrix. Un trublion, un rebelle, un gaffeur aussi. Il serait responsable de bien des catastrophes.

Linda Edsjö et Abbi Patrix nous les content. Et c’est un pur moment de plaisir.

C’est d’abord la création du monde, juste avec leurs voix, des percussions et des bruitages qu’une réalisation électroacoustique magnifie. Le dispositif scénographique et la création lumière de Sam Mary transportent le spectateur dans un monde irréel, magique. Puis viennent les géants, les dieux, et Loki. Il y a des craquements, des frottements, des incantations, des mélopées, des grondements, une épopée...

Le monde naît, se métamorphose, et se consume.Théâtre, Etoile du Nord, mythologie, Abbi Patrix, Linda Edsjö

Linda Edsjö et Abbi Patrix parlent, chantent, dialoguent, troquent un bonnet pour une couronne de fleurs, deviennent des géants, des nains, des humains, et sans perdre le nord, embarquent le public pour un voyage dans un espace méconnu…

Vous croyiez encore que nos ancêtres étaient des Gaulois ?

Allez donc voir du côté des Vikings, ils vous montreront combien ils sont proches de vous.

 

 

Loki pour ne pas perdre le nord de Linda Edsjö et Abbi Patrix

Feuilleton mythologique de et avec Linda Edsjö et Abbi Patrix

Théâtre de l’Etoile du nord

Du 29 mars au 16 avril

01 42 26 47 47.

 www.etoiledunord-theatre.com

Le texte de la pièce est publié chez Paradox, 10 €

 

Rencontre franco-suédoise

Jeudi 14 avril de 14 h à 18 h 30

 

 

 

 

22/03/2016

Eh bien, sifflez maintenant !

 bobino,fred radix,le siffleur,musique,humourFred Radix est musicien, comédien et… siffleur.


Il interprète, avec un quatuor à cordes entièrement féminin (deux violons, un alto, un violoncelle), en sifflant, les partitions de Mozart, Bach, Bizet, Schubert, Chopin, Strauss, Mc Cartney, Morricone, et comme dirait Hugo : « j’en passe et des meilleures ». Les meilleures étant suivant les goûts, des classiques ou des musiques de films. Il joue de ses lèvres et de son souffle comme certains musiciens jouent de la flûte ou certains chanteurs, de leurs cordes vocales. Et d’ailleurs, il chante aussi. Un virtuose dans tous ses rôles !

C’est étonnant et singulier.

Le public est heureux, le siffleur le flatte,  le titille, le provoque, l’amuse.

Et les spectateurs sortent en sifflotant…

C’était à Bobino un seul soir et c’est dommage…

Mais il y a une longue tournée, retrouvez Le Siffleur en décentralisation…

 

 

 

 

24/03 – La Capelle (02) - Le Printemps des conteurs - Le Siffleur en solo  

25/03 - Sinceny (02) - Le Printemps des conteurs - Le Siffleur en solo  

 

Avril 2016

 

09/04 - La Meignanne (49) - La rue du milieu - Le Siffleur en solo

15/04 - Bruguières (31) - Le Bascala - Le Siffleur et son Quatuor à cordes

29/04 - Bourgoin Jallieux (38) - Festival les BarBARES - Le Siffleur en solo

 

Mai 2016

 

03/05  - Yutz (57) - Espace Culturel l'Amphy - Le Siffleur et son Quatuor à cordes

05/05  - Die (26) - La Scène du Balcon Festivales espiègleries - Le Siffleur 

15/05 - Apt (84) - Service culturel  - Le Siffleur et son Quatuor à cordes  

22/05 Noisy-le-Grand (93) Festival Des Chemins de Traverse - Le Siffleur 

25, 26, 27/05 La Charité-sur-Loire (58) - Le Festival du Mot - Le Siffleur

28/05 Trébeurden (22) Centre Culturel Le Sémaphore  - Le Siffleur 

29/05 - Paimpol (22) - l'Abbaye de Beauport - Le Siffleur

 

Juin 2016

 

3/06 - Paron (89) - Festival Tonalités Vagabondes - Le Siffleur 

4/06 Joinville-le-Pont (94) - Scène Prévert Le Siffleur 

11/06 - Clermont de l’Oise (60) - Festival Divers et d’été- Le Siffleur 

12/06 - Clermont de l’Oise (60) - Festival Divers et d’été- Le Siffleur 

18/06 - Bayeux (14) - Le Siffleur

28/06 Bilbao (es) - Festival Kalealdia - Le Siffleur

29/06 Bilbao (es) - Festival Kalealdia - Le Siffleur

 

Juillet 2016

 

01/07 - Bonneville (74) - Festival Les Journées des Saltimbanques - Le Siffleur 

02/07 - Francheville (69) -   - Le Siffleur

03/07 - Roquessels (34) - Château de Roquessels  - Le Siffleur

07/07 - Cruas (07) - festival  - Le Siffleur

15/07 Dompierre Les Tilleuls (25) - Festival de bannans  - Le Siffleur

16/07 Epernay (51) - Festival voilà l’été - Le Siffleur

 

(à suivre…)

21/03/2016

He wants to be

 

Théâtre, théâtre du lucernaire, Charlotte Rondelez, Il existe des personnages qui continuent de vivre même lorsque l’auteur les a assassinés, des personnages qui refusent de mourir. Ainsi, Hamlet, avec To be Hamlet or not, un comédie de Charlotte Rondelez créée au festival d’Avignon 2012, jouée ensuite au Poche-Montparnasse et que le Lucernaire reprend aujourd’hui pour notre plus grand bonheur…

Hamlet (Harold Savary) ne veut plus de tragédie. Il ne veut plus entraîner dans la mort, sa mère (Pauline Devinat), son meilleur ami Laërte (Julien Le Provost), son oncle Claudius (Cédric Villenave) Polonius, le père de la belle Ophélie (Pauline Devinat),  laquelle s’est suicidée. Plus d'alternative : "to be or not to be", Hamlet wants to be.

Mais comment faire, puisque l'auteur, Shakespeare est mort depuis quatre siècles ? Heureusement, la littérature propose de l’aide : un certain Pip matelot à bord du baleinier Pequod dans Moby Dick d’Herman Melville, affirme que c’est possible… Opinion confirmée par le Chat du Cheshire tout droit sorti d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll.

Et Godot dans tout ça ? Lui qu’on attendait déjà du temps du Faiseur  de Balzac, n’est-il pas las de faire croquer le marmot aux comédiens qui l’attendent toujours « ailleurs » ? Et cette Lydie Höderling, échappée d’un livre envoyé au pilon, que fait-elle dans notre réalité?

Là n’est pas la question…

Charlotte Rondelez croise les époques, mêle les histoires, mélange les genres, sans perdre ses comédiens, virtuoses de la transformation. To be Hamlet or not est avant tout une histoire de comédiens, réunis par la volonté de Charlotte Rondelez, metteur en scène et auteur, sur un plateau octogonal de bois clair, avec quelques éléments de costumes et quelques accessoires.

On s’amuse beaucoup, l’imagination est reine. Dans notre royaume pourri, ça rassure de trouver quelque chose de vivant !

To be or not Hamlet de Charlotte Rondelez

 

Théâtre du Lucernaire

01 45 44 57 34.

Du mardi au samedi à 19 h

Dimanche à 15 h