Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2005

Rappariement impossible

 


  Mère et fils, comédie nocturne  de Joël Jouanneau


Ils s’arrachent des aveux en s’arrachant le cœur. Lui, le fils (David Mambouch), réfute les pieux mensonges que sa mère (Marief Guittier) a échafaudés. Il saccage la maison comme Verschueren (Christian Ruché), son père, a saccagé la vie de cette mère, dure, sèche et ardente, qui se défend seule contre les clabauderies d’un village.  
Mère et fils grelottent de solitude dans le « blanc banquise » d’une commune rurale à l’âme très noire que le metteur en scène, Michel Raskine, contraste avec talent.
Joël Jouanneau n’en avait pas fini avec Saint-André, ce village tourangeau du côté de Pinget. Son Verschueren (Christian Ruché), hâbleur, vulgaire et rondouillard est tout droit sorti du Bourrichon, comédie rurale, tandis que la mère et son fils appartiennent à la tragédie grecque.
Ces deux univers impossibles à rapparier laissent le spectateur perplexe, mais offrent aux comédiens des rôles extraordinaires.
On retrouve Marief Guittier bouleversante et Christian Ruché goguenard, on découvre David Mambouch, un jeune comédien aux riches diaprures, de l’étoffe dont on fait les grands.

Au théâtre de la Ville jusqu’au 17 décembre

 

21:55 Écrit par Dadumas dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : théâtre |  Facebook | |  Imprimer

30/11/2005

Pas fou, le Feydeau !


 
Occupe-toi d’Amélie de Georges Feydeau

Il connaît parfaitement les personnages qui amusent : les cocottes affamées de respectabilité, les bourgeoises vertueuses tentées par le vice, les oncles (ou les tantes) à accent, les jeunes gens dévergondés, les pères nobles prêts à vendre leur progéniture, les jeunes bonnes rabrouées, et le cocuage, surtout le cocuage !…
Il connaît parfaitement les personnages qui amusent : les cocottes affamées de respectabilité, les bourgeoises vertueuses tentées par le vice, les oncles (ou les tantes) à accent, les jeunes gens dévergondés, les pères nobles prêts à vendre leur progéniture, les jeunes bonnes rabrouées, et le cocuage, surtout le cocuage !…
Alors, pas fou, le Feydeau ! Il y va au galop ! Et nous avec…
Ça nous est bien égal qu’il manie l’autocitation !
Jean-Louis Martin-Barbaz, dirige sa vingtaine de comédiens comme un chef d’orchestre inspiré.
Passé le début un peu laborieux, la machine s’emballe avec l’arrivée du Prince (Patrick Simon), suivi de près par le truculent Van Putzeboum (Hervé Van der Meulen), et quand Marcel (Jean-Christophe Laurier) entreprend de calculer le prix d’une journée de loyer, c’est du délire… Il faut dire qu’Amélie (Émilie Cazenave) a du chien, et que sa voix gouailleuse rappelle notre singulière Arletty.
Et quand on peut s'amuser, faut en profiter !

 

Théâtre Silvia Monfort jusqu'au 15 janvier 2006

18:30 Écrit par Dadumas dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

29/11/2005

Surprise à la reprise

La Version de Browning de Terence Rattigan

Une avalanche de récompenses la saison dernière (deux Molières, un prix du Syndicat de la critique, deux prix du Souffleur) justifiait la reprise. Mais voilà que Claude Lévêque (le Directeur) n’était pas libre. Il joue Bartleby dans la grande salle…

Surprise à la reprise ! Didier Bezace qui jouait déjà l’adaptateur et metteur en scène a repris le rôle. Face à Crocker-Harris (Alain Libolt) glacé de bienséance, roidi dans ses blessures, Didier Bezace incarne parfaitement un être retors, affable et cynique, plus chef d’entreprise manipulateur que pédagogue.
Le revirement final a de quoi réjouir ceux qui croient à la justice !
On retrouve avec plaisir Sébastien Accart et les autres comédiens. On savoure le charme du jeune Sébastien Accart qui interprète Taplow, et qui deviendra certainement un directeur virtuose.

Théâtre de la Commune d’Aubervilliers, jusqu’au 23 décembre.

 

14:35 Écrit par Dadumas dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer