Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2016

Eh bien, sifflez maintenant !

 bobino,fred radix,le siffleur,musique,humourFred Radix est musicien, comédien et… siffleur.


Il interprète, avec un quatuor à cordes entièrement féminin (deux violons, un alto, un violoncelle), en sifflant, les partitions de Mozart, Bach, Bizet, Schubert, Chopin, Strauss, Mc Cartney, Morricone, et comme dirait Hugo : « j’en passe et des meilleures ». Les meilleures étant suivant les goûts, des classiques ou des musiques de films. Il joue de ses lèvres et de son souffle comme certains musiciens jouent de la flûte ou certains chanteurs, de leurs cordes vocales. Et d’ailleurs, il chante aussi. Un virtuose dans tous ses rôles !

C’est étonnant et singulier.

Le public est heureux, le siffleur le flatte,  le titille, le provoque, l’amuse.

Et les spectateurs sortent en sifflotant…

C’était à Bobino un seul soir et c’est dommage…

Mais il y a une longue tournée, retrouvez Le Siffleur en décentralisation…

 

 

 

 

24/03 – La Capelle (02) - Le Printemps des conteurs - Le Siffleur en solo  

25/03 - Sinceny (02) - Le Printemps des conteurs - Le Siffleur en solo  

 

Avril 2016

 

09/04 - La Meignanne (49) - La rue du milieu - Le Siffleur en solo

15/04 - Bruguières (31) - Le Bascala - Le Siffleur et son Quatuor à cordes

29/04 - Bourgoin Jallieux (38) - Festival les BarBARES - Le Siffleur en solo

 

Mai 2016

 

03/05  - Yutz (57) - Espace Culturel l'Amphy - Le Siffleur et son Quatuor à cordes

05/05  - Die (26) - La Scène du Balcon Festivales espiègleries - Le Siffleur 

15/05 - Apt (84) - Service culturel  - Le Siffleur et son Quatuor à cordes  

22/05 Noisy-le-Grand (93) Festival Des Chemins de Traverse - Le Siffleur 

25, 26, 27/05 La Charité-sur-Loire (58) - Le Festival du Mot - Le Siffleur

28/05 Trébeurden (22) Centre Culturel Le Sémaphore  - Le Siffleur 

29/05 - Paimpol (22) - l'Abbaye de Beauport - Le Siffleur

 

Juin 2016

 

3/06 - Paron (89) - Festival Tonalités Vagabondes - Le Siffleur 

4/06 Joinville-le-Pont (94) - Scène Prévert Le Siffleur 

11/06 - Clermont de l’Oise (60) - Festival Divers et d’été- Le Siffleur 

12/06 - Clermont de l’Oise (60) - Festival Divers et d’été- Le Siffleur 

18/06 - Bayeux (14) - Le Siffleur

28/06 Bilbao (es) - Festival Kalealdia - Le Siffleur

29/06 Bilbao (es) - Festival Kalealdia - Le Siffleur

 

Juillet 2016

 

01/07 - Bonneville (74) - Festival Les Journées des Saltimbanques - Le Siffleur 

02/07 - Francheville (69) -   - Le Siffleur

03/07 - Roquessels (34) - Château de Roquessels  - Le Siffleur

07/07 - Cruas (07) - festival  - Le Siffleur

15/07 Dompierre Les Tilleuls (25) - Festival de bannans  - Le Siffleur

16/07 Epernay (51) - Festival voilà l’été - Le Siffleur

 

(à suivre…)

19/03/2016

Duel réjouissant

 

 

Théâtre, Musique, Humour, Théâtre du Palais-RoyalL’un, frêle et vif, est au piano (Paul Staïcu) et fait résonner son Steinway en virtuose, l’autre (Laurent Cirade) , massif et maladroit, tente de dompter un violoncelle rétif qui glisse sur le sol. L’un s’agite, l’autre cherche l’équilibre, la lumière, l’acquiescement. Et tous deux se déchaînent sur une valse de Johan Strauss qu’ils ponctuent, par un timbre d’appel.

Ils se poussent, se bousculent, se disputent, échangent leurs places mais toujours la musique les rabiboche. La mise en scène d’Agnès Boury ordonnance leur désordre avec humour.

Pas d’ostracisme dans leur programme, Bach, Mozart ou Bizet fréquentent Barry White, Ennio Morricone, Lou Reed, et rencontrent Strauss ou les Bee Gees, entre autres.

Le violoncelle devient femme, et les voilà rivaux ! Le violoncelle accouche d’un violon, et ils sont papas poules.

Ce Duel est réjouissant. On n’y verse aucune goutte de sang, mais de la musique à flots, qui chacun le sait, adoucit les mœurs.

 

Duel,opus 2 de et avec Laurent Cirade et Paul Staïcu

Théâtre du Palais-Royal

Depuis le 5 février à 19 h, du mardi au samedi.

Dimanche à 16 h

01 73 12 53 05

www.theatrepalaisroyal.com

7 59 76 01 42 97 59 76

 

20/01/2016

Le combat d'Odette

 

Théâtre, Danse, Andréa Bescond, Eric MétayerElle s'appelle Andréa Bescond. Elle a commencé la danse à trois ans. Elle a remporté des concours, travaillé aux États-Unis, joué dans de nombreuses comédies musicales puis, est passée au théâtre avec Éric Métayer, dans Les 39 marches (2010), pièce pour laquelle elle fut nommée Révélation féminine aux Molières.

À ses talents d’interprète, elle ajoute aujourd’hui celui d’auteur avec Les Chatouilles, ou la Danse de la colère. Elle raconte l’enfance brisée d’une petite Odette à qui un pédophile, ami de ses parents faisait… des chatouilles.

Éric Métayer la met en scène sur un plateau nu, avec juste la chaise vide du psychanalyste dans l’axe optique. L’effet est saisissant. La bande son de Vincent Lustaud permet d’imaginer le lieu. Jean-Yves de Saint-Fuscien règle les lumières, les pénombres et les noirs autour d’Andréa Bescond.

Théâtre, Danse, Andréa Bescond, Eric MétayerRetenez bien son nom. Cette fille a du génie. Elle est tour à tour, l’enfant, le prédateur salace, la mère bornée, la prof de danse aimable et aussi ses élèves, la jeune femme de trente ans qui tente de se reconstruire, Manu le gars de la cité, Noureev descendu de son poster, la chorégraphe qui psychanalyse et l’analyste qui observe, le directeur de casting, Kacy la concurrente, le commissaire « pas délicat » qui enregistre sa plainte, et tous ses adjoints heureux de traîner enfin le pédophile aux Assises. Elle prend des accents divers, des timbres différents avec une aisance extraordinaire.

Elle sait faire rire et pleurer avec une virtuosité incroyable. Elle danse classique, ou moderne et même hip hop, elle dit l’innocence, la peur, le désespoir, l’injustice, la haine, la douleur à vous en bouleverser jusqu’à l’âme.

Comme son héroïne, Odette, elle danse pour sortir le drame de son corps. Elle le plie, l’arc-boute, roule, se relève, tombe encore et toujours renaît. Le combat d’Odette est celui, incessant, d’une jeune femme qui n’admet pas qu’il y ait « 75000 viols par an en France et autant concernant seulement les enfants », et qui veut qu’on écoute la parole de ces victimes.

C’est beau, pudique, impressionnant.

 

 

Photo : © Karine Letellier

 

 

Les Chatouilles, ou la Danse de la colère d’Andréa Bescond

Théâtre du Petit-Montparnasse

Du mardi au samedi à 21 h, samedi : 16 h 30

01 42 22 77 74

www.petitmontparnasse.com